Abstraction et lumière

        Prenons un instant, si vous le voulez bien, pour nous pencher sur l’histoire de l’Humanité, son évolution sociale et spirituelle.
De tout temps, l’Homme a cru en des divinités et autres esprits de la Nature. Même si ses croyances changent, il reste un point immuable à toutes ces légendes : la connexion de l’Homme avec l’Univers.
Cette force invisible qui relie chaque être vivant au cosmos est présente dans la plus petite cellule jusqu’à l’immensité de l’Univers.
Cette force invisible qui relie chaque être vivant au cosmos est présente dans la plus petite cellule jusqu’à l’immensité de l’Univers.
Curieuse des mondes parallèles depuis toujours, j’ai voulu, à mon modeste niveau et selon mon propre ressenti, explorer par le biais des formes, des matières, des transparences et de la couleur, l’existence de ces univers à travers l’esprit humain. Tandis que la lumière demeure le moteur principal, mes peintures évoluent entre l’abstraction et le figuratif suggéré.
Ainsi, l’Être voyage d’une extrémité à une autre, de la matière à la fluidité, du concret au monde de l’Esprit.

Abstraction, peinture et papier végétal

        Mes peintures symbolisent l’interrelation entre l’Homme et l’Univers, à travers des énergies, des couleurs et la lumière. Je me propose de redonner vie à cette connexion qui semble s’être perdue à cause de l’impact matérialiste d’un monde moderne, société qui continue de s’éloigner de la Terre nourricière et source de vie.
Les techniques employées telles les lavis (encres ou acryliques diluées), les transparences, la lumière symbolisent le ciel et le cosmos.
Le papier végétal que j’aime confectionner de mes mains ainsi que les éléments minéraux représentent la terre. Tout comme les techniques s’interpénètrent et se complètent, l’Homme et l’Univers ne font qu’un.

La prairie aux Immortelles - AERIN m.

Photographier les architectures de lumière


Passionnée de photographie, je me délecte de ces instants précieux offerts par l’existence, toujours à l’affût du petit détail caché dont je pourrais m’approprier et métamorphoser à ma guise. Fascinée par les surprenantes beautés de la vie, je cherche à capter des mondes improbables, invisibles au premier regard, pris à un moment précis, façonnés par la lumière et son environnement proche.


Détourner la fonction première de l’objet photographié :
Parce que l’homme regarde d’un œil distrait et automatique notre environnement, je tente à travers ma recherche photographique d’amener sa vision à regarder avec attention et au-delà des apparences…, mais je vise également à le dérouter pour lui montrer un aspect inhabituel des éléments qui se sont transformés à travers mon objectif… la matière se réinvente alors et se plait à naître sous une forme différente, un univers nouveau, une structure métamorphosée dans une abstraction sublimée.

« Structures d’eau » est un projet photographique visant à donner une toute autre dimension à l’eau.
La lumière joue avec la surface de l’eau, elle la transforme… devenue matière, vibrante,  métallique ou bien électrique, en opposition même avec sa nature liquide et transparente.
Ma démarche photographique est devenue complémentaire et parallèle à mon travail pictural. Cherchant l’infiniment petit dans l’infiniment grand, là où l’œil ne se hasarde pas, je construis un monde où structures végétales combinées à la lumière créent un architecture abstraite.
 « Architectures de lumière » nous amène à voir au-delà de nos perceptions primaires, à regarder plus loin, au delà des apparences, au-delà de notre vision limitée. Elle nous pousse à analyser plusieurs facettes de la vie mettant en parallèle les différents choix de l’être humain face aux multiples chemins qu’il doit emprunter au cours de son existence. Il est confronté à sa nature physique, ancrée dans la Terre, mais poussé à se dépasser pour atteindre un niveau plus subtil, connecté à la lumière créatrice et à l’univers.

15-Lez-21-2-18-17-48 Photographie © 2019 - AERIN m.

        Let’s take a moment, if you will, to look at the history of Humanity, its social and spiritual evolution.
Man has always believed in deities and other spirits of Nature. Even if his beliefs change, there remains an immutable point to all these legends: the connection of Man with the Universe.
This invisible force that connects each living being to the cosmos is present in the smallest cell to the immensity of the Universe.
Curious of parallel worlds since always, I wanted, at my modest level and according to my own feeling, to explore through forms, materials, transparencies and color, the existence of these universes through the human mind. While light remains the main engine, my paintings evolve between abstraction and the suggested figurative.
 So, the Being travels from one end to another, from matter to fluidity, from the concrete to the world of the Spirit.

Abstraction, painting and vegetable paper

        My paintings symbolize the interrelation between Man and the Universe, through energies, colors and light. I propose to revive this connection which seems to have been lost because of the materialist impact of a modern world, a society that continues to move away from the Mother Earth and source of life.
The techniques used such as wash (diluted inks or acrylics), transparencies, light symbolize the sky and the cosmos.
The vegetable paper that I like to make with my hands as well as the mineral elements represent the earth. Just as the techniques interpenetrate and complement each other, Man and the Universe are one.

"Le Silence" 2018 - Technique mixte sur toile 80 x 80 cm - Copyright © 2018 - AERIN m.

Photographing light architectures

Passionate about photography, I revel in these precious moments offered by existence, always on the lookout for the small hidden detail that I could appropriate and metamorphose at my leisure. Fascinated by the surprising beauties of life, I seek to capture improbable worlds, invisible at first glance, taken at a specific moment, shaped by the light and its surrounding environment.

Divert the primary function of the photographed object:
Because the man looks with a distracted and automatic eye our environment, I try through my photographic research to bring his vision to look with attention and beyond appearances …, but I also aim to divert him to show him an unusual aspect of the elements that have been transformed through my objective … matter reinvents itself then and is pleased to be born in a different form, a new universe, a structure metamorphosed into a sublimated abstraction.

“Structures d’eau (Water structures)” is a photographic project aimed at giving a whole new dimension to water.
The light plays with the surface of the water, it transforms it … become matter, vibrating, metallic or electric, in opposition even with its liquid and transparent nature.
My photographic approach has become complementary and parallel to my pictorial work. Seeking the infinitely small in the infinitely large, where the eye does not venture, I build a world where plant structures combined with light create an abstract architecture.
“Architectures de lumière (Architectures of light)” brings us to see beyond our primary perceptions, to look beyond, beyond appearances, beyond our limited vision. It pushes us to analyze several facets of life, comparing the different choices of the human being to the many paths that he has to take during his life. He is confronted with his physical nature, anchored in the Earth, but pushed to surpass himself to reach a more subtle level, connected to the creative light and the universe.

29-Lez-21-2-18-4-45 - Photographie © 2019 - AERIN m.

“Le pinceau de l’artiste cajole la toile
Comme une caresse à fleur de temps
En attendant que la peinture ne révèle tambour battant,
Ses alchimiques couleurs à l’œil qui la dévoile.”

Claudio Viglier